Comment installer un interrupteur ?

Comment installer un interrupteur

Un interrupteur est un dispositif de commande électrique de l’allumage de la lumière ou de tout autre appareil électrique. Installer un interrupteur électrique est une manœuvre assez fréquente. Même s’il s’agit de petits travaux, certaines précautions doivent être prises pour réussir cette installation.

Veuillez découvrir ci-suit quelques tuyaux sur la technique de branchement d’un interrupteur, simple ou double, ainsi que le montage nécessaire pour assurer correctement l’installation.

Types d’interrupteur à choisir

Installation interrupteurs Paris

Avant d’entamer les travaux d’installation d’un interrupteur électrique, il est indispensable de choisir l’équipement en fonction des pièces. En effet, nombreux sont les modèles qui correspondent chacun à des besoins spécifiques. Dans ce cas, il est possible de distinguer les interrupteurs simples ou doubles, différentiels, en montage va-et-vient, etc. L’interrupteur simple consiste à allumer ou éteindre l’éclairage ou tout autre appareil électrique avec un seul interrupteur électrique.

Il s’annonce parfait pour un simple système d’éclairage. L’interrupteur double allumage sert à contrôler deux points lumineux distincts ou deux appareils électriques comme deux lampes. Il est plus utilisé pour les allées, les couloirs…

Quant à l’interrupteur va-et-vient, il permet de commander un même appareil électrique (lampe, prise…) via deux équipements différents. Pour chercher plus de confort, ce modèle est bien adapté. Aussi, on peut distinguer l’interrupteur à voyant, où son installation requiert l’utilisation du fil neutre. Mais il y a également l’interrupteur type levier.

Les matériels nécessaires

Outils installation interrupteur

Pour réaliser l’installation d’un interrupteur, mieux vaut se procurer tous les matériels nécessaires avant d’entamer le travail. Il est question de la boîte d’encastrement, un support du montage pour tenir l’interrupteur et contenir le branchement. Divers modèles sont disponibles selon le type d’ouvrage de la maison, le nombre d’appareillage électrique ainsi que la dimension de la boîte.

Ensuite, il faut choisir les fils électriques adaptés à l’installation. Pour cela, il est préférable d’utiliser des fils de type H07VU, plus rigide pour supporter la charge, d’une section de 1,5 mm2.

Sens de branchement de l’interrupteur

fils interrupteur

Pour monter et câbler un interrupteur, en électricité, il est nécessaire de respecter un sens de branchement choisi au préalable. Il s’agit du sens standard de l’interrupteur pour allumer et éteindre un point lumineux. Comme par exemple, les interrupteurs à levier ou sectionneurs qu’on baisse (levier vers le haut) pour activer l’allumage et on monte (levier vers le bas) pour le couper.

Identique à ce principe, on agit de la même façon pour le câblage électrique de l’interrupteur. Il faut appuyer sur le haut pour allumer la lumière et sur le bas pour l’éteindre.

Mis à part le sens du branchement, les connexions de l’interrupteur sont aussi importantes. A l’époque ancienne, les interrupteurs à vis semblaient les plus prisés et, au cours des années, ils ont subi certaines innovations afin de mieux sécuriser les utilisateurs. Il s’agissait d’une connexion des fils électriques à vis. A présent, il existe la connexion automatique des interrupteurs va-et-vient pour rendre plus facile et rapide le branchement.

Montage et câblage de l’interrupteur

fils interrupteur installation Paris

Pour un simple allumage, le câblage de l’interrupteur se réalise en passant par une boite de dérivation. Le branchement se fait comme suit. Cette boîte de dérivation est alimentée par trois fils distincts de section 1,5 mm2. Un fil (de couleur rouge de préférence) est dédié pour la phase, connecté directement sur la borne rouge de l’interrupteur (indiquée L).

Le fil bleu est réservé pour le neutre, et un fil vert jaune pour la terre. Un câblage d’un simple allumage nécessite 4 fils électriques de couleurs différentes. Le quatrième fil assure le retour lampe. Il est branché à l’autre borne de l’interrupteur pour revenir dans la boîte de dérivation. Pour un interrupteur va-et-vient, le branchement se fait avec deux interrupteurs.

Du côté du premier interrupteur, la phase ressemble à la démarche pour un simple interrupteur. Deux autres fils se servent de navettes de va-et-vient et sont reliées aux bornes de l’interrupteur et reviennent à la boîte de dérivation. L’agencement sur le second interrupteur est identique au premier sauf sur le connecteur de phase. Les navettes du premier interrupteur sont envoyées à la boîte de dérivation. A partir de celle-là, le retour lampe, le neutre et la terre sont dirigés vers le point d’éclairage.

Précautions à prendre pour les zones humides

Les zones humides représentent un endroit à risque en matière d’installation électrique. De ce fait, il est nécessaire de respecter certaines règles pour éviter tout contact entre l’eau et l’électricité. Cela touche particulièrement la salle d’eau. En effet, dans cette zone, la mise en place de l’appareillage électrique est soumise de la classe 1 à la classe 3, y compris les interrupteurs.

L’installation d’un interrupteur électrique pour l’éclairage de la salle de bains se réalisera dans le volume 3, une classification régie par la norme NF C 15-100. Pour les endroits humides, il est essentiel d’opter pour un interrupteur bipolaire qui est davantage préservé devant les pertes de courant.